Il semble que la diversité des grands sites internets français concernant le jeu vidéo arrive à son terme. Webedia, financée par l’inépuisable Finalac (Financière Marc Ladreit de Lacharrière), est en train de se payer un portefeuille de nos meilleurs sites francophones. En effet, après avoir racheté le  site n°1 (JVC), ils ont annoncé hier être en train de conclure le rachat du n°3 (Millenium).

Crédits : Webedia

Crédits : Webedia

Leur stratégie est plus ou moins claire, ils souhaitent de tailler la part du lion dans les médias du divertissement (cf : leurs autres achats). J’imagine donc qu’ils vont appuyer la différenciation des deux sites plutôt que de les fusionner. Aujourd’hui JeuxVidéo.com et Millenium sont concurrents, d’autant plus depuis que JVC a enclenché une évolution vers l’eSport avec la création de ses Web TV Gaming Live.

Occasion manquée

De manière générale, toutes les dernières initiatives de JVC pour se rapprocher de l’eSport vont faire doublon avec les équipes de Millenium. Une petite pensée pour l’équipe de la Frogged TV qui a basculé de Millenium.org à JeuxVidéo.com ces derniers mois. JVC entamait ainsi sa renaissance (pour information un nouveau site web est en préparation et a un peu de mal à se finaliser) autour des communautés eSport en créant ses webTV Gaming Live (oui je le dis deux fois mais je suis fatigué…). Et l’équipe de la Frogged TV trouvait un nouvel élan avec une masse de spectateurs potentiels impressionnante.

Si réellement les discussions ont lieu depuis quelques mois, je pense qu’ils auraient pu accorder leurs violons un peu plus tôt. D’après Guillaume Multrier, le co-fondateur de Webedia, ils souhaitent mettre en avant les jeux mobile et Facebook afin de draguer le plus de monde possible. Reste à savoir quel site web de JVC ou de Millenium se chargera de la tâche.

Attention à la professionnalisation de Millenium

Cette professionnalisation justement, c’est le métier de Webedia mais pour moi il s’agit davantage d’un pari qu’autre chose car Millenium a notamment pu croître autant grâce à l’apport des bénévoles. Est-ce que Webedia pourra conserver le même modèle, ça me semble compliqué …

Mon avis

Personnellement je suis partisan de la pluralité. Il ne peut pas y avoir qu’un acteur majeur sur le marché français de l’eSport.

Mais une telle concentration peut laisser de la place pour de nouveaux entrant. Je pense notamment aux BarCraft tels que le MeltDown, ça pourrait être l’heure de rassembler une vraie communauté sur une plateforme nationale. L’eSport est un des rares thèmes où le numérique et la vie réelle se croisent aussi fortement.

Edit du 04/03/2015 : Lisez donc cette news : http://frenchweb.fr/interview-webedia-dautres-acquisitions-sont-a-venir-en-europe-veronique-morali/185802