Contexte

Le 15 de France se présentait auréolé de deux victoires que certains ont qualifié de convaincantes face aux italiens et aux anglais. En face, une équipe galloise en proie à une remise en question sérieuse de la part de leur sélectionneur se présentait dans le Millenium.

France

Que dire ? A chaud, je me lance dans l’exercice difficile du commentaire. J’ai tellement tremblé qu’il est difficile d’être objectif. Mais il est une constatation que l’on peut tous faire : quelle débandade !

A vrai dire, je ne suis pas vraiment surpris, le contenu des matchs précédents ne permettait pas d’espérer un match de gala de la part de l’équipe de France. Que le contenu fut faible ! Il a fallu attendre que les gallois arrêtent de jouer pour voir l’équipe se mettre en branle. Avant cela, on n’a quasiment pas vu nos avants, nos arrières n’ont pas eu de bons ballons et ont défendu comme des ânes …

Pays-de-Galle

Les gallois n’ont pas été magiques mais sans avoir à forcer leur talent, ils emportent une victoire capitale pour leur maintien dans le tournoi des six nations.

Cette belle équipe a réagi après la dernière claque reçue contre l’Irlande. Je suis particulièrement impressionné par le travail fourni pour retrouver une conquête digne du double tenant du titre du Tournoi des Six Nations. Je pense que la défense pourrait être meilleure surtout sur les extérieurs mais avec de tels déménageurs (Cuthbert, North, Roberts), le placement sera toujours un problème. Dans le jeu, comme je l’ai dit, ils n’ont pas été brillants. Réalistes, les Gallois ont capitalisés sur les erreurs françaises et leur puissance en milieu de terrain (Cf : Plisson qui s’échappe devant Roberts).

Les notes !

Trois étoiles

Halfpenny (propre). Warburton (aurait mérité d’être élu talent d’or),

Deux étoiles

Fofana (a tenté), Picamoles (souvent seul, mais à qui la faute ?), Charteris (les mêmes prestations avec Perpignan ?)

Une étoile

Talès (aurait mérité plus de temps de jeu), Priestland (propre)

Zéro étoile (comprendre match raté)

Szarzewski (mêlée et jeu courent ?), Bastareau (sinon la défense, la recherche du soutien ?), Doussain (compris le projet de jeu ?), Lauret (a joué ce match ?), Plisson (j’ai hésité à le mettre mais pour sa défense sur les centres surpuissant Gallois, il le mérite).

Je ne suis bien sûr pas objectif et la prestation de nos petits français n’arrange certainement pas les choses. Si vous avez vu un autre match que moi, les commentaires sont ouvert.