Comme tout bon fan, je suis allé voir Star Wars VIII The Last Jedi au cinéma. A l’occasion de sa sortie en DVD, j’ai pu le revoir et les qualités et les défauts m’ont sauté de nouveau au visage.

!!! Attention Spoilers !!!

Ma revue tronquée de The Last Jedi

Soyons clair, je trouve que cet épisode est un vrai Star Wars, contrairement à Star Wars VII … C’est un super film mais il souffre de gros craquages Made In Disney.

Les coups de téléphones entre Kaylo Ren et Ray

Ces échanges directs entre Kaylo Ren et Ray m’ont d’abord choqué mais en fait je les trouve cohérents. La Force évolue et ne permet pas à tous de faire la même chose. Luke et Leia était déjà reliés par un lien équivalent dans les épisodes initiaux (cf: Star Wars V). Donc certes ici Kaylo et Ray ne sont pas frères et soeurs mais on comprend bien « clairement » qu’il y a un lien entre eux. J’insiste parce que c’est pas subtil (#Disney).

2 des différents craquages

Leia Organa est en fait un droïde !

Le premier arrive en minute 31. La scène montre Kaylo Ren qui ne peut se résoudre à tuer sa mère quand tout à coup ses sbires s’en chargent sans lui laisser le temps de réagir. Par des tirs puissants, ils détruisent le centre de commandement du vaisseau sur lequel se trouve la plupart des personnages de la Résistance. Comme conséquence directe, ceux qui, comme Leia, n’ont pas été pulvérisés par la déflagration sont aspirés dans l’espace. Le plan de caméra suivant montre donc la Générale Leia Organa flotter dans l’espace.

Bon là j’ai senti que ça puait.

Leia ouvre alors les yeux et utilise la force pour se déplacer dans l’espace vers le vaisseau. Alerte Crackage ! Quel mec a pu imaginer une scène pareille ? Et la faire accepter par le board de conseillers qui ont dû participer à la création de cet opus de Star Wars ?

Pourquoi est-ce que ce gros crackage est important ? Les spectateurs de Star Wars sont des fans qui suivent la saga depuis des dizaines d’années. Ce ne sont pas des enfants à qui on  peut faire avaler n’importe quoi (#Disney). Ils ont quelques bases de l’Espace et ce qu’implique d’être aspirer hors d’un vaisseau ! Physiquement c’est la mort assuré quand l’air contenu dans le corps (poumons notamment, mais pas que) est décompressé. Cet air fait littéralement éclater l’enveloppe charnelle des humains. Je le précise parce qu’il y a déjà un précédent dans la série. Le général Grevious avait pu survivre (dans l’épisode 2 ou 3) alors qu’il était propulsé dans l’espace. Sauf que Grevious était un droïde. C’est une nuance qui compte et à laquelle les réalisateurs de l’épisode 8 n’ont visiblement pas réflechi. Pourtant, on peut imaginer assez facilement que les droïdes et les humains sans combinaison spatiale n’ont pas les mêmes capacités pour survivre dans l’espace …

Autre détail sur cette scène : l’absence de frottements (puisque pas d’atmosphère) dans l’espace qui aurait dû propulser Leia beaucoup plus loin et plus vite plutôt que de la laisser gentiment flotter à proximité d’un vaisseau spatial (peu importe la vitesse du vaisseau en question) … Je l’accorde, c’est un film et il faut bien faire des compromis. On accepte donc cette approximation.

Dernier détail (parce que je ne peux pas m’en empêcher) : Vous avez vu un quelconque sas de décompression lors de son retour dans le vaisseau ? Non il n’y en a pas. Pour rappel, Leia re-rentre par le centre de commandement qui a été totalement éclaté … Je pense que les réalisateurs avaient déjà abandonné le concept complet de la décompression et qu’ils sont allés au bout du délire. Donc ça ne les a pas gênés d’ouvrir une porte du vaisseau directement dans l’espace, que des humains normaux saisissent Leia et puis referment la porte sans problème.

Petit tips pour les réalisateurs, vous devriez regarder des vidéos de décompression dans un avion avant de valider une scène aussi débile.

L’humour de Luke se dégrade

Deuxième gros craquage, Disney démolit le personnage de Luke Skywalker. Avec quelques détails mal sentis, Disney démolit le personnage principal de la saga. Exemple : la scène de combat entre Luke et Kaylo Ren pour laisser du temps aux Rebelles de s’échapper. Quand vous voyez l’image de Luke (spoiler mais pas trop) qui s’essuie l’épaule pour chambrer après avoir subi des milliers de tirs de canons lasers, c’est du #Disney qui pue et ça n’a pas grand chose à voir dans le film à ce moment là. C’est dommage.

Pour conclure, je dirai que grosso modo : on a retrouvé  un vrai Star Wars avec des originalités intéressantes, une intrigue correcte et un bon rythme. Par contre, il y a des craquages que l’on ne peut pas vraiment pardonner dans un Star Wars et qui me font pester contre Disney.