Si comme moi vous avez été emballé par la qualité de deux ailiers sur ce match, vous pouvez lire ici ce que j’ai pensé de notre équipe de France. N’hésitez pas à commenter l’article pour indique ce que vous auriez fait pour éviter la défaite.

psa-rugby-france

PSA – Leçon 1 – Faire jouer les joueurs à leur poste

Bon évidemment, mettre un vrai ailier plutôt qu’un arrière (Dulin) sur l’aile gauche, ça aurait été un bon début. Ne pas mettre un trois quart centre à l’aile aussi (Fickou), cela aurait pu aider. Enfin je ne suis toujours pas convaincu par Scott Spedding, il défend comme un cadet sur le troisième essai, je lui préfère largement Dulin ou Médard. Donc, personnellement j’aurai titularisé un autre arrière.

Je ne sais pas pourquoi PSA place des joueurs à des postes qui ne sont pas les leurs. Lievremont aussi avait tendance à faire ce genre de choses. Le réservoir français est assez conséquent pour que l’on ait pas ce genre de soucis … La plupart des clubs ne font même pas cela durant la saison classique avec des effectifs qui se connaissent pourtant mieux. Alors la question reste, pourquoi ?

Je peux comprendre l’idée d’ailiers/arrières polyvalent mais des profils comme Médard me paraissent plus adaptés.

Du côté de Guitoune, pas grand chose à signaler malheureusement. Il est passé au travers sur ce match. Je trouve qu’il a eu peu d’impact offensivement, le style de jeu de l’équipe de France ne le favorisait pas non plus. De manière générale, ce joueur ne m’a pas encore convaincu.

Le 5 de devant

Agréablement surpris par Flanquart que je ne considérais pas forcément au niveau.  J’avais des doutes sur la tenue en mêlée d’Atonio, ils ne sont pas entièrement levés, mais il a tenu son rang. Debaty a été énorme, à lui de confirmer sur les autres matchs.

Le reste du 5 est solide.

La 3ème ligne

Goujon m’a surpris par de bons replacements défensifs dans le troisième rideau mais (notamment sur la dernière action) il oublie régulièrement d’avancer lorsqu’il est porteur du ballon. Au niveau international, ne pas avancer balle en main implique automatiquement de prendre une grosse pression et fait souvent perdre la balle. On en a eu l’exemple en fin de match.

Le reste de la troisième ligne a été au niveau. Nyanga a fait le boulot, je pensais qu’il pèserait davantage offensivement. Ouedraogo reste léger pour un troisième ligne côté fermé mais il a géré toutes les situations qui lui ont été présentées. Picamoles a été monstrueux, un début de match en feintes et remises, une fin de match plus individuelle mais malheureusement pour nous cette impression vient peut être du fait qu’il était seul à surnager dans les franchissements. Les autres joueurs ne lui ont proposé aucune bonne solution pour continuer le jeu.

La charnière

Pour moi ils ont eu leur chance et l’ont plutôt bien utilisée. Parra a été dans un fauteuil grâce au bon travail des avants. J’ai beaucoup aimé sa vision du jeu. Trinh-Duc a bien alterné et relativement bien lancé le jeu. Les deux méritent de gagner en automatisme en étant reconduits.

Kockott a amené la folie nécessaire pour gagner des matchs internationaux. Sa vitesse de course et l’incertitude qu’il provoque sont très positives. A mon avis, il est parfait dans ce type de configuration. Par contre, je ne lui confierai pas le tir au but …

Les centres

Ils n’ont pas amené de grosse valeur ajoutée. Je trouve Dumoulin un peu léger pour jouer comme Jauzion pouvait le faire. Il a du mal à effectuer de nombreuses passes après contact. Je lui ai préféré Lamerat qui s’est sorti des différentes situations dangereuse, en attaque comme en défense.

Conclusion

J’ai trouvé le potentiel de l’équipe de France supérieur à celui de l’Angleterre. Ce qui est très positif car je pense beaucoup de bien de cette équipe anglaise. La conquête directe a été au niveau, la défense a tenu bon. L’équipe prend trois essais sur des erreurs individuelles qui ne doivent pas exister à ce niveau. Je pense que des changements au niveau des joueurs concernés devrait régler le problème de défense sur les extérieurs.

J’ai joué au sélectionneur, à votre tour !