Que WordPress soit open-source ne veut pas dire que vous pouvez lancer un blog gratuitement (enfin c’est possible comme je vous le montre ci-dessous mais pas recommandé). Pour vous faire une idée des dépenses à entreprendre, je vous invite à lire mes retours d’expérience.

wordpress-shoes

L’objectif de cet article est assez ambitieux puisqu’il touche de nombreux sujets. Je souhaite vous donner une idée de ce qui vous attend avec wordpress.org (wordpress.com a son propre fonctionnement que je n’ai jamais essayé). Je ne m’attarderai donc pas sur les détails techniques pour me concentrer majoritairement sur les différents aspects financiers.

1) Pas sûr de vous ? Testez les solutions gratuites

Hébergeurs

Mon tout premier blog, qui n’en était pas vraiment un … mais là je m’égare, je l’ai installé sur un hébergeur gratuit https://www.000webhost.com qui se défini toujours comme un Free Website Hosting. En France, vous trouverez http://www.hostinger.fr qui propose également des hébergements WordPress gratuits. Ce qu’ils proposent est exceptionnel pour du gratuit mais n’en attendez pas trop. Pour les débutants, les auto-installeurs fonctionnent bien et vous êtes prêts à publier en moins de deux.

Une de mes réserves serait la suivante : Rien n’est gratuit. Par conséquent, attendez-vous à des contreparties (aucun engagement de uptime etc…).

Plugins/Thèmes

Ici vous avez beaucoup de choix mais globalement la meilleure décision est d’aller voir le repository wordpress.org. Vous y trouverez les thèmes et les plugins open-source dont vous avez besoin et qui respectent les normes de code de WordPress.org, ce qui n’est pas forcément le cas des plugins/thèmes qui ne sont pas sur le repository.

Nom de domaine

Un seul vous suffit. Vous pouvez tester les solutions fournies par les hébergeurs gratuits mais vous ne serez pas libre de faire ce que vous voulez (vous pouvez paramétrer un minimum mais vous aurez surement des noms d’extensions complexes et imposés). Sinon comptez 12€/an (hors réduction) pour un domaine classique.

Pour résumer : si vous êtes vraiment radin, vous pouvez avoir un blog hébergé chez un prestataire gratuitement et ceci pour zéro euro. Avec 12€/an vous pouvez vous offrir le nom de domaine de votre choix.

2) Vous êtes sérieux mais vous n’avez pas (encore) beaucoup de traffic ? Ma configuration

Hébergeur

Avant de regarder les thèmes, plugins, fonctionnalités … il faut vous choisir un hébergeur de qualité. Pour cela, il n’y a pas de secret, il vous faudra passer à la caisse. Les premiers tarifs (souvent aux USA) débutent à US$3/mois mais si vous avez les moyens, optez plutôt pour les hébergeurs français ci-dessous (testés et validés).

  1. Gandi.net : payant, solution hyper stable et pas si onéreuse. Prévoir entre 4 et 8 €HT/mois. Jusqu’à présent mon budget est de 115,2 €TTC (+ quelques euros pour les sauvegardes automatiques).
  2. Si je devais changer aujourd’hui (en fait, au moment de la parution de cet article j’aurai migré le blog Shaker Space chez eux 🙂 ), je choisirai : http://www.o2switch.fr. Ils sont au top techniquement et financièrement. Leur prix est fixe à 5€HT/mois soit 6€TTC (avec un nom de domaine de votre choix inclus). Budget annuel : 72 €TTC.
  3. Bien sûr, OVH est présent mais je n’ai jamais été client chez eux. Leur offre démarre à 3€HT/mois.

CDN : Cloudflare propose un plan gratuit qui couvre mes besoins.

Plugins/Thèmes

J’ai fait mon partie de confier le thème de mon blog à une solution premium. Studiopress vend ses thèmes environ US$100 avec le framework Genesis inclus. Cet éditeur est un peu plus cher que les autres mais a l’immense avantage de ne facturer qu’une fois. Vous avez accès aux mises à jours des thèmes à vie (ou plutôt tant que leur société existe, mais ils ont l’air de bien marcher).

Pour rappel, la mode des développeurs premium est de ne vendre qu’un an de mises à jour avec le produit. Ce qui vous oblige à payer (avec réductions) chaque année si vous souhaitez maintenir votre produit à jour. Et comme vous l’apprendrez assez vite, sur internet une des priorités est de maintenir ses thèmes/plugins à jour en permanence.

Pour les plugins, hormis WP-Rocket, je n’ai pas d’autre besoin. Passé l’achat initial de US$30, le renouvellement est accessible (18€). Selon vos utilisations des plugins/thèmes, considérez les dons. Aucun travail n’est gratuit.

Résumé de mon installation (en rédigeant cet article je me suis auto-convaincu de migrer ce blog de gandi.net à o2switch.fr, ce qui explique les changements et valeur barrées) :

  1. investissement initial US$100 pour le thème
  2. investissement annuel 115,2 € 72€ (hébergeur) + 12 € 0€ (nom domaine) + 18€ (WP-Rocket) = 145 €/an 90 €TTC/an

Mon conseil si vous voulez lancer un blog WordPress maintenant : Choisissez un thème pro (cf : ma page Ressources, aucun lien affilé sur ce site) et optez pour O2Switch. Pour 72€/an vous avez votre hébergeur et le nom de domaine de votre choix (inclus dans leur offre).

Et enfin, mon astuce pour les clients Gandi.net : vous louez une instance sur laquelle vous pouvez héberger plusieurs sites en parallèle. Personnellement, cela me permet d’amortir mes frais sur 4 sites 🙂

3) Vous avez beaucoup de traffic et vous avez les moyens : le premium !

Globalement quand vous avez un gros budget, il s’agit de faire des sites qui dépassent le simple blog. Et quand vous avez des ressources illimités, les solutions ne manquent pas pour avoir des prestations exceptionnelles. Le mieux étant encore de faire appel à des professionnels.

Dans tous les cas, l’offre premium des hébergeurs est large. Le choix de l’hébergeur peut devenir un vrai casse-tête et les experts capables de vous orienter ne sont pas nombreux. De 280 € (https://www.wpserveur.net) à 1000€ voire l’infini (https://kinsta.com/pricing/), vous trouverez de tout. Pour le blogueur pro (celui qui vit de son blog), je conseille Rainmaker Platform. Il faut compter environ US$125/mois mais vous avez une solution complète (hébergement, thèmes, plugins, outils marketing, …) pour démarrer votre business en ligne.


Conclusion : Je suis un peu léger sur les hébergeurs haut de gamme. J’ai hésité à retirer cette partie de l’article, ma valeur ajoutée n’étant pas flagrante … Mais sinon j’espère vous avoir donné un petit aperçu de ce que vous pouvez faire avec un budget d’une centaine d’euros annuels.

Attendez-vous à voir débarquer un article sur ma transition de Gandi.net à o2switch.fr sous peu.