Le cadre juridique d’un site internet est souvent difficile à cerner et à mettre en place pour les débutants blogueurs. Mais c’est important et il faut le faire. La plupart des sites et blogs se contentent de mettre Copyright + l’année + le nom du blog en pied de page. Mais est-ce vraiment ce que vous voulez ?

Randonnee

Ce travail sur les licences est compliqué pour plusieurs raisons. La principale complication vient de la complexité du droit. Les implications de certains choix sont obscures voire inimaginées pour certains. Le droit est une discipline à part entière et ne s’improvise pas. Or, recourir à des professionnels n’est pas envisageable pour le blogueur lambda.

Mais choisir la bonne licence est également complexe parce qu’Internet est mondial. Et protéger (ou ouvrir) son contenu n’est pas possible partout. C’est un casse-tête que l’on ne peut pas résoudre seul.

Mais n’ayez pas peur, une solution semble émerger ! Pour la majorité des blogueurs, il suffit de se rapprocher d’organismes qui se chargent de maintenir à jour la base juridique. Ainsi pour ceux qui ne s’y connaissent pas particulièrement en droit, comme moi, il existe de bons sites pour vous orienter.

Commencez par vous rendre à l’adresse suivante : https://choosealicense.com/ Vous pourrez déjà vous repérer en fonction de vos productions (médias, articles de blog, code, …). C’est un bon point de départ pour la grande majorité des internautes.

Personnellement, je me suis tourné vers https://creativecommons.org/ puisque je ne crée pas de code. Les licences Creative Commons segmentent bien les différentes solutions de licences. L’avantage que j’y vois, c’est la vulgarisation des grands concepts. Ce qui permet de choisir sa position.

Retrouvez le détail de la Licence du Shaker Space dans ma page Mentions Légales.