Lors de la dernière finale de la Coupe du Monde de Rugby entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie, l’immense joueur qu’est Daniel Carter s’est permis le luxe de transformer le dernier essai du match de son pied droit (il est gaucher).

carter_kick_right_footCe n’est pas tant la performance qui justifie aujourd’hui cet article; d’autres demi d’ouverture ayant réussi à marquer de leur mauvais pied (cf : Wilkinson); mais l’indifférence totale dans laquelle cette action a eu lieu. Je suis un grand fan de rugby, et j’ai beaucoup suivi la coupe du monde. Pourtant, je ne viens d’apprendre qu’à l’instant que Carter avait tenté (et réussi) cette transformation du droit. En revoyant les images, je comprends mieux pourquoi personne n’y a fait attention (79’30 et un score déjà fait). Tout le monde était déjà obnubilé par les 30 secondes restantes et la victoire à venir. Il n’empêche que ce n’est pas commun.

Il expliquera plus tard qu’enfant il s’entrainait des deux pieds …