Brave est un navigateur internet qui vient en complément ou en remplacement des navigateurs traditionnels. Il charge les pages internet plus rapidement en filtrant tout seul les publicités et le tracking les plus invasifs.

 

logo brave software

Crédits : Brave Software

La semaine dernière, la grande majorité des médias français ont appliqué d’une initiative commune : lutter contre les ad-blockers. Pour parvenir à leurs fins, tous les moyens semblent bons. Certains informent simplement le visiteur qu’il utilise un filtre anti-publicité et l’incitent à mettre leur site en liste blanche afin de leur permettre de se financer par la publicité. En général, ces sites pro-actifs proposent également de passer outre l’avertissement et de continuer à naviguer sur le site sans désactiver l’ad-blocker (cf : Clubic/Le Monde …). Cette démarche a le mérite de placer les gens devant leurs responsabilités. Les éditeurs de contenus font passer le message suivant : Si un jour nous n’avons plus de revenus, vous n’aurez plus de source d’informations fiables.

Une fois que le monde est conscient qu’il leur faut des revenus pour pouvoir continuer à exister. Je pense qu’il serait aussi temps qu’ils se posent des questions globales sur leur business model.Je pense que les éditeurs de contenus ont vu en internet un moyen d’attirer de nouveaux clients vers leur édition papier. Pour cela ils ont proposé dans un premier temps du contenu gratuitement en ligne. Puis les habitudes évoluants vers toujours plus de contenu en ligne et pas forcément plus de papier, ils ont essayé de générer des revenus internet. Pour ne pas perdre leurs lecteurs, la majorité a conservé un accès libre en échange de l’insertion de publicités. Sauf que la publicité internet est très intrusive parce qu’elle est à la fois :

  • Ciblée (selon votre historique de recherche, vous risquez par exemple de voir apparaitre des publicités de voyages à tout bout de champs)
  • Gênante dans la navigation (pop-ups, vidéos, parfois des vidéos avec le son …)
  • Continue (à moins de venir sur des sites indépendants comme le blog Shaker.Space, vous ne pouvez pas l’éviter)

La compétition pour attirer du lectorat que se sont livrés les grands médias a donc favorisé l’avènement des régies publicitaire comme Google au détriment de l’expérience utilisateur (qui certes accèdent le plus souvent au contenu gratuitement).

Je pense souvent à mes parents qui sont des néo-utilisateurs du web et qui ne comprennent pas forcément ce qui leur arrive. Un clic au mauvais endroit et ils se retrouvent sur des sites marchands alors qu’ils n’ont rien demandé.

Bref, je ne vais pas épiloguer sur : pourquoi les ad-blockers sont devenus si populaires ?

Après quelques semaines d’utilisation, je vous livre ici mon verdict sur le nouveau navigateur Brave.

Qu’est ce que le navigateur Brave ?

Brave part du postulat que les sites internet ne positionnent pas l’utilisateur au centre de leurs préoccupation. Il se propose donc d’amener ce confort au visiteur. Brave serait plus rapide et plus sûr. En retirant les publicités des sites internet et les trackings de toutes sortes, les pages se chargent plus vite (les images et les vidéos publicitaires pèsent plus lourd que le contenu original).

Mon avis sur le navigateur Brave

Brave n’est peut être pas aussi abouti que Chrome/Mozilla/Safari mais c’est désormais mon nouveau navigateur. Il convient à mon utilisation d’internet, principalement faite de surf !

Il me protège des publicité invasives – sans toutefois éviter les protections anti-adblockers. L’encombrement de la fenêtre est réduit pour maximiser la place du contenu. Les promesses de rapidité sont au rendez-vous. Je n’ai pas rencontré de problème de compatibilité jusqu’à maintenant.

Ce que Brave n’a pas : les personnalisations et les détails des autres navigateurs. Par exemple, vous ne pouvez pas avoir de compte utilisateur pour synchroniser vos favoris sur différentes machines. Vous ne pouvez pas installer d’extensions …

Je conseille ce navigateur à tous les utilisateurs néophytes qui ne se servent pas (ou qui ne savent pas se servir) des options multiples des autres navigateurs. Ils seront ainsi assurés d’avoir un navigateur rapide et d’être protégé des publicités invasives.

Le navigateur Brave est disponible en téléchargement gratuit à cette adresse : https://www.brave.com/