Bouilhou, une carrière à part