Après avoir décrit Ghost et son potentiel, je vous montre comment déployer simplement une installation Ghost sur divers supports/hébergeurs dont Heroku, Microsoft Azure et Digital Ocean.

Ghost-Logo

Crédits : ghost.org

Bref, après avoir fait le constat que Ghost me plait et qu’il est envisageable que je bascule le blog Shaker Space sur ce nouveau système, je me suis mis en tête de trouver une solution d’hébergement abordable pour Ghost. Je vous livre dans l’article ci-dessous les solutions que j’ai testées. Elles sont dans l’ordre chronologique, ce qui correspond plus ou moins à une amélioration de mes recherches.

1. Runkite

Il s’agit de la première solution que j’ai trouvée. Runkite est accessible à cette adresse : https://www.runkite.com/

Runkite propose d’héberger et de maintenir (maj) des blogs Ghost pour un prix de US$5/mois (tips de celui qui a suivi depuis le début : Ghost.org proposait ses premiers hébergements à ce prix là). L’interface du site web est simple et vous ne pouvez pas manquer le bouton d’inscription à un essai gratuit. À la fin de votre inscription, votre instance Ghost vous attend, toute chaude et prête à rouler. Et c’est à ce moment là que vous vous apercevez du problème ! Runkite est sensé proposer un hébergement managé (ce qui revient à dire que vous n’avez qu’à vous occuper de votre contenu). Sauf que la version de Ghost installée est la 6.x. et qu’actuellement Ghost se trouve en 11.3 … Après quelques rapides recherches, notamment sur Twitter (https://twitter.com/kitecrew), je comprends que Runkite a simplement été abandonné par ses créateurs depuis février 2014. Fin de l’histoire pour cette première tentative d’auto-hébergement. Dommage puisque les $5/mois correspondaient au budget que je me suis fixé.

2. Microsoft Azure

Microsoft propose avec Azure une panoplie impressionnante de services web pour tout type d’applications, et notamment Ghost. Retrouvez ci-dessous la marche à suivre pour créer un blog Ghost sur Microsoft Azure. Je me suis contenté de l’essai gratuit proposé (1 mois) mais une solution payante existe.

Je vous mâche le travail, le premier lien à suivre est le suivant : https://azure.microsoft.com/fr-fr/marketplace/partners/ghost/ghost/

Cliquez sur l’énorme bouton vert « Création d’une application Web ». Puis il vous faut un compte microsoft (ou hotmail/outlook …) pour aller plus loin (connectez vous ou créer un compte).

Azure1

Après vous être connecté, Microsoft vous propose un essai gratuit. Microsoft va vérifier que vous êtes humain (appel ou sms sur votre portable). À ce moment de la procédure, je n’ai aucune idée du prix pour une utilisation après l’essai gratuit.

Azure3C’est assez perturbant de devoir entrer sa carte bleue avant d’avoir l’essai gratuit … surtout que l’on souscrit à un contrat d’abonnement. Mais je fais confiance à Microsoft et continu l’essai gratuit. En version d’essai, Microsoft vous met à disposition 170€ en crédit Azure.

Microsoft propose régulièrement d’utiliser sa calculatrice de tarif pour estimer ce que vous pouvez faire avec les crédits Azure de l’essai ou bien votre consommation future. Avec les crédits de l’essai vous pouvez (copié-collé Microsoft) :

  • Exécuter 2 petites instances d’une machine virtuelle pendant un mois complet, ou
  • Stocker 800 Go de données dans le stockage, ou
  • Développer et tester une application Web à l’aide des services de cloud computing, avec 3 rôles Web et 2 rôles de travail sur des instances moyennes, pendant 10 heures par jour, 5 jours par semaine, ou
  • Exécutez deux bases de données SQL S2 pendant un mois

Azure4

Une fois l’abonnement pris vous pouvez vous rendre sur le tableau de bord de votre compte. Ce tableau de bord est bien fait et vous ne devriez pas vous y perdre.  Je ne le décrirai donc pas davantage.

Azure6Dans le tableau de bord, vous avez des notifications bien incrustées. La première vous montre notamment que votre crédit d’essai est bien validé.

Ensuite pour poursuivre l’installation de Ghost, allez dans le Marketplace et faites une recherche Ghost. Sélectionnez le Ghost par l’éditeur Ghost et cliquez sur Créer.

Azure7

Remplissez le formulaire qui crée l’instance Ghost et lancez le déploiement. Ce déploiement dure quelques minutes.

Azure8

À la suite de ces quelques minutes d’attente, vous devriez avoir le plaisir (enfin j’espère pour vous) d’avoir une nouvelle notification vous confirmant le bon déploiement de Ghost.

11

Voici typiquement ci-dessous les étapes du déploiement d’une application Ghost sur Windows Azure. Vous voyez notamment qu’il s’est écoulé plus de 3 minutes entre la première et la troisième opération de déploiement.

Azure10

Dans l’essai gratuit, vous avez 1 Go de stockage. Si vous souhaitez davantage d’espace ou conserver ce blog plus longtemps, il vous faudra souscrire à un plan. C’est à partir de ce moment que l’on a accès à différents options. Les plans commencent à 8,16 €/mois jusqu’à 800 €/mois. Pour 8,16 €, vous pouvez customiser votre nom de domaine mais vous n’avez toujours qu’un Giga-octet de stockage. C’est peu.

Je vais continuer à suivre ce blog de test (accessible temporairement à l’adresse http://shaker-microsoft.azurewebsites.net/) essentiellement pour analyser la consommation du crédit gratuit et pouvoir donner davantage d’informations. D’après Microsoft après quelques jours d’utilisation, je devrai utiliser 4,50 €/mois pour cette installation Ghost.

Ma conclusion sur l’hébergement de Ghost sur Windows Azure : Je pense qu’il s’agit d’un outil très professionnel qui est beaucoup trop développé pour l’hébergement d’un blog. Cela pourrait correspondre pour le blog d’une entreprise qui a déjà des services sur Azure mais pas pour le blogueur lambda. En effet, les services et les tarifs correspondent davantage à une utilisation professionnelle.

3. Heroku

Heroku m’était plus ou moins inconnu avant que je ne me lance dans la recherche d’un hébergeur pour Ghost. Globalement, il s’agit d’un service d’hébergement pour les développeurs et leurs équipes.

Voici le site officiel du développeur qui met à disposition le déploiement automatisé de Ghost : http://cobyism.com/ghost-on-heroku/

Ghost-Heroku-1

Crédits : Heroku.com

Pour la mise en pratique, vous pouvez suivre le lien suivant et cliquer sur ce qu’ils appellent des « buttons » : https://elements.heroku.com/buttons/cobyism/ghost-on-heroku (si vous souhaitez voir le repository sur GitHub c’est ici : https://github.com/cobyism/ghost-on-heroku)

La création de compte et l’installation de Ghost sont gratuits. Ensuite, vous fonctionnez sur les dynos gratuits (monnaie de l’application). D’après Heroku, vous pouvez faire tourner un blog à plein temps avec ces crédits gratuits. Ci-dessous l’explication :

Beginning June 1, we introduced a new, more flexible model—free dyno hours are allocated and managed on a per account, instead of a per app, basis. Free dyno hours are applied across all apps running on free dynos in your account; this allows you to run a single app (like a chat bot) 24×7, or allow many apps to work on a more occasional basis.

Par contre, Heroku n’inclut pas de stockage disque dur (dommage pour les images). Heureusement sur la page https://elements.heroku.com/buttons/cobyism/ghost-on-heroku/ une méthode est détaillée pour installer Bucketeer facilement (stockage sur Amazon AWS S3 pour $5/mois pour 5 Go). Clairement ce n’est pas donné mais c’est le seul coût d’un blog Ghost sur Heroku.

Après avoir suivi la procédure donnée dans le lien ci-dessus, vous obtenez l’écran suivant qui récapitule les étapes qui viennent d’avoir lieu.

Ghost-Heroku-2

Crédits : Heroku.com

En cliquant sur View, vous accédez directement à votre blog Ghost ci dessous et vous pouvez commencer de suite avec une interface parfaitement fonctionnelle.

Ghost-Heroku-4

Heureusement, le blog Ghost a l’air parfait 🙂

Ghost-Heroku-5

Ensuite, il vous faudra configurer un nom de domaine que vous possédez déjà.

Ghost-Heroku-6

Crédits : Heroku.com

Pour information, voici tous les types d’applications Ghost que vous pouvez déployer sur Heroku. Je vous conseille celle de Cobyism puisqu’elle est plébiscitée par les autres utilisateurs.

Ghost-Heroku-7

Crédits : Heroku.com

Pour information, voici les différents boutons qui existent sur Heroku concernant Ghost. Celui dont je parle dans l’article est plébiscité. Pour résumé, Heroku est l’installation la plus simple de Ghost parmi les hébergeurs que je teste dans cet article.

4. Digital Ocean

Finalement si vous voulez une solution pérenne chez un hébergeur de qualité, Digital Ocean est là pour vous. C’est d’ailleurs sur cette infrastructure que Ghost.org s’appuie pour proposer ses offres d’hébergements (https://blog.ghost.org/digitalocean/  &  https://www.digitalocean.com/customers/ghost/).

Digital Ocean est un hébergeur américain à la pointe des dernières technologies et ils ont été richement financés il y a peu (Techcrunch). Leur offre vise essentiellement les développeurs mais ces derniers peuvent créer des raccourcis pour installer des Droplets spécifiques très facilement. Pour Ghost, vous pouvez donc utiliser l’installation en un clic proposée ici : https://www.digitalocean.com/products/one-click-apps/ghost/

J’ai donc pris un abonnement à $5/mois chez Digital Ocean pour me faire les dents sur Ghost et cet hébergeur. Je vois qu’ils proposent de placer des liens affiliés particulièrement intéressants : $10 de crédits cadeau pour ceux qui s’inscrivent en suivant le lien affilié, et pour chacun de ces inscrits qui dépense plus de $25, Digital Ocean crédite mon compte de $25 également (à dépenser dans des Droplets uniquement). Je ne donnerai pas le lien qu’ils m’ont fourni (cf : Mentions légales).

Ghost-digital2

Un exemple de ma consommation pour un blog Ghost

Soyons clair, il s’agit d’un vrai hébergeur sur lequel vous pouvez bâtir un blog mais ce n’est pas une installation des plus facile. Le premier réflexe est de bien configurer des clés SSH puisque l’accès à son Droplet par la console est prévu pour être de l’ultime secours (et que personnellement je n’ai pas réussi à m’y connecter …). Pour ce faire, suivez ce guide des clés SSH avec PuTTY.

Ensuite, installer Ghost se fait comme un charme et vous obtenez l’écran suivant :

Ghost-digital1

C’est fini. Vous n’avez plus qu’à bloguer et admirer les statistiques de vos serveurs.

Ghost-digital4

Pour moi Digital Ocean est l’hébergeur qui m’a le plus convaincu une fois passé l’étape des clés SSH (ce n’est pas une petite étape pour quelqu’un qui n’est pas développeur).